David Thomas

David Thomas & The Pedestrians

David Thomas & His Legs

David Thomas & The Wooden Birds

David Thomas & Two Pale Boys

Pale Orchestra conducted by David Thomas

David Thomas & Foreigners

David Thomas & The Accordion Club

David Thomas

David Thomas & The Holy Soul

Simples, coffret, compilations, etc...

Livres

* Hearpen.com

En un coup d'oeil ... le mur du son

Ubiens Impliqués

David Thomas, dessin

D. Thomas, Nouveau Casino, Paris-2006, par Alex Horn

David Lynn Thomas est né en 1953 à Miami (Floride/USA) d'un père professeur de littérature américaine et d'une mère illustratrice. Il est l'aîné de trois enfants.
Rapidement, la famille s'installe à Cleveland (Ohio/USA) où David Thomas grandit.
Sous différents pseudonymes, dont le plus fameux est Crocus Behemoth, il écrit au début des années 70 des articles, revues de disque ou de concert, dans l'hebdomadaire local The Scene.
Avec un collègue du magazine Charlie Weiner, alias Kim Zonneville, il fonde alors son premier groupe The Great Bow-Wah (Death) Band. Ce combo n'a pas laissé de trace.
Les choses "sérieuses" commencent avec la fondation en 1974 de Rocket From The Tombs. Le groupe donne son premier concert le 16 (ou le 22 ?) juin de la même année au Vicking Saloon, un club rock de Cleveland. Il est alors composé de David Thomas (voix, basse), Kim Zonneville (basse, voix), Glenn Hach (guitare, voix) et Tom Clements (batterie). L'arrivée de Peter Laughner (guitare, voix) transformera le groupe mais ... c'est une autre histoire. Le groupe se sépare en juillet 1975 après avoir ouvert pour Television les 24 et 25 au Picaddilly Inn (Cleveland).
C'est sur les cendres de RFTT que naît Pere Ubu. L'histoire vous est racontée par ailleurs.

La carrière "solo" de David Thomas commence un peu avant la fin de la période historique de Pere Ubu avec la sortie en octobre 1981 de l'album Sound Of The Sand sous le nom de David Thomas & The Pedestrians. Les piétons en question sont, entre autres, Richard Thompson, Philip Moxham (Young Marble Giants) et Anton Fier. Un second album sort sous le même nom en juin 1983, Variations On A Theme. Les piétons sont alors Richard Thompson, Anton Fier et Paul Hamann ou Jack Monk, Lindsay Cooper (Henry Cow) et Chris Cutler.
Avec ces deux derniers, David Thomas assurent entre 1982 et 1986 des shows de musique improvisée sous le nom de David Thomas & His Legs. L'album Winter Comes Home en est un témoignage.
Lindsay Cooper (saxophones, basson électrique) et Chris Cutler (batterie) sont l'épine dorsale des différentes versions des Pedestrians qui tournent live entre 1982 et 1985. Selon les occasions et les époques, Phil Moxham, Jack Monk ou Tony Maimone tiennent la basse. Ce dernier, ainsi que Lindsay Cooper et Chris Cutler, sont les musiciens présents sur le dernier disque sorti en 1985, More Places Forever.
Entre 1982 et 1984, David Thomas propose des "chansons et histoires improvisées" avec Ralph Carney, ex-Tin Huey, (saxophone, clarinette) ou Lindsay Cooper sous le nom de The Duo.
En 1986, c'est accompagné des Wooden Birds que David Thomas poursuit sa carrière solo avec l'album Monster Walks The Winter Lake. Ces oiseaux-là sont Daved Hild (mélodéon & percussions), Garo Yellin (violoncelle) et deux anciens Pere Ubu, Tony Maimone, déjà de l'aventure précédente et Allen Ravenstine. Sans Hild ni Yellin mais avec Jim Jones (guitare) et le retour de Chris Cutler, les Wooden Birds sortent un second album en 1987, Blame The Messenger. Avec l'apport de Scott Krauss, le groupe (re)devient Pere Ubu. C'est le début de la période Fontana.
Parallèlement à ses différents groupes, y compris Pere Ubu, David Thomas se produit en concert sous le nom de The Accordion Club entre 1985 et 1987 puis 1992 et 1994. Selon l'occasion, Chris Cutler, John Kirkpatrick (mélodéon), Alan Dunn (accordéon), Steve Goulding (batterie), Lynne Thomas (accordéon) ou, entre autres, Garo Yellin sont de l'aventure.
David Thomas collabore également en 1988 et 1989 avec les frères Was, Don & Dave, sous le nom de The Murky Weasels.
En 1994, il fonde avec Keith Moliné (guitare) l'entité The Two Pale Boys. Andy Diagram (trompette, électronique) remplace en 1995 Chris Brierley (violon). Le groupe a, à ce jour, produit trois albums studio : Erewhon (1996), Surf's Up (2001), dans lequel le groupe reprend le magnifique titre de Brian Wilson et 18 Monkeys On A Dead Man's Chest en 2004, pièce maîtresse dans l'oeuvre de David Thomas.
Depuis 1996, David Thomas travaille épidosiquement avec les musiciens d'improvisation danois P.O. Jorgens (batterie, percussions), Jorgen Teller (guitare) et Per Buhl Acs (basse, clarinette). Deux tournées à leur actif ainsi qu'un album sous le nom de David Thomas and Foreigners, Bay City, sorti en 1999. Un second disque est resté inédit.
Signalons encore le duo Ubudoll que David Thomas a composé avec Jackie Leven, ex-Doll By Doll, à partir de 1999 pour quelques "two men show".

En avril 1998, David Thomas propose au London's South Bank Centre le premier Disastodrome!, un festival de quatre jours au cours duquel a lieu la première de Mirror Man, une pièce musicale théâtrale présentée par le Pale Orchestra. La pièce sera également proposée à Victoriaville (Québec/Canada) le 21 mai 2000 et tournera en Grande Bretagne pour 7 représentations en mai 2001. Un second festival Disastodrome a lieu du 21 au 23 février 2003 à Los Angeles (Californie/USA). Outre, Mirror Man et Pere Ubu, les spectateurs ont droit à la reformation de Rocket From The Tombs.
En 2008, David Thomas lance l'aventure Bring Me The Head Of Ubu Roi avec le groupe Pere Ubu.

David Thomas est régulièrement invité à faire des lectures ou des conférences comme en 1996 au Department Of Cultural Geography à la Clark University de Worcester (Massachusets/USA) où il propose The Geography Of Sound In The Magnetic Age, le 19 juin 2008 au 14ème Festival International de Poésie de Gênes (Italie) ou le 23 août 2009, dans le cadre du Green Man Festival du Brecon Beacons National Park (Pays de Galles) où il présente sa pièce parlée Ghost Line Diary.

David Thomas reste, après plus de 30 ans de carrière, curieux, innovateur et multiplie les aventures d'un jour.
Le 28 janvier 2010, il participe à la Rogue's Gallery d'Hal Willner présentée à l'Opéra de Sydney (Australie). Dans la même ville, le 31 janvier, accompagné par l'excellent groupe local The Holy Soul, il est sur la scène du Notes Live pour un unique et splendide concert (voir discographie ci-contre).
Le 29 mai, sa route croise celles de Chris Cutler et John Edwards pour un concert unique au Café Oto de Londres. Le 11 septembre, il se produit dans le même lieu avec ses Two Pale Boys.
Il multiplie lecture (The Geography of Sound, Copenhague le 8 octobre) ou performance solo (melodéon et electroniques) où il reprend Ghost Line Diary, le 9 octobre à Copenhague (Danemark), le 23 à Boston (USA) et le 5 décembre à Genève (Suisse).
Après une première enrichissante expérience, il propose à partir de 2010 les Living Room Concerts, concert solo privé que chacun peut organiser dans son salon.

Une discussion/débat, le Cleveland Confidential Book Tour, avec Cheetah Chrome, Bob Pfeifer, Mike Hudson et David Thomas est présentée au Rock and Roll Hall of Fame de Cleveland le 11 avril 2011 et le 14 au Grammy Museum de Los Angeles.
David Thomas and Two Pale boys jouent en support de la projection du film Carnival Of Souls pour quelques dates en février, septembre et décembre et le 4 juin à Lille (France). David Thomas se produit également le 27 août à Avignon (France) dans le cadre du festival Gare Aux Oreilles. Il se produit sous le nom The Archimedes Quartet le 3 décembre 2011 au Café Oto (Londres) en compagnie de Peter Blegvad, Chris Cutler et John Edwards en présentant des variations musicales et autres délires littéraires autour de le lettre "E" ("Edison, Einstein, Eisenhover, Elvis - Les quatre E qui ont inventé le 20ème siècle")

David Thomas sort en 2012 son premier livre, The Book Of Hieroglyphs. Les suivants sont des livrets "augmentés" des albums studios de Pere Ubu : Chinese Whispers - The Making Of Lady From Shangai (2013) et COGS - The Making Of Carnival Of Souls (2014).

En 2012, début mai, de sérieux ennuis de santé l'oblige à annuler une partie de la tournée européenne de Rocket From The Tombs. Il poursuit son activité solo (lecture) et présente avec Chris Cutler Musique Noire le 29 septembre à Washington DC (USA).

2013 est marquée par une activité intense de Pere Ubu. David Thomas présente une version de "chambre" de Bring Me The Head of Ubu Roi avec Gagarin, Malgosia Sady et Kiersty Boon à Lodz en Pologne le 8 mars. Le 14 décembre 2014, il improvise sur les écrits de Laszlo Krasznohorkai avec une musique en playback au Théâtre Powszechny de Varsovie (Pologne). Le 9 octobre 2015, David Thomas And Two Pale Boys se produisent sur la scène du festival C'est Dans La Vallée organisé par Rodolphe Burger à Sainte-Marie-Aux-Mines (Haut-Rhin)

Fire Records annonce début 2016 la signature sur le label de David Thomas and Two Pale Boys avec un programme de réédition des albums du groupe. Groupe qui pourrait d'ailleurs à nouveau entrer en studio. Pas en reste et toujours prévoyant, David Thomas publie le 8 février le David Thomas Death Protocols sur la page facebook du groupe Pere Ubu.

Site officiel

Rocket From The Tombs

Albums

Simples/Singles

Hearpen.com

Coffret, compilations, etc...

Pirates/Bootlegs

Ubiens Impliqués

Rocket From The Tombs, 1974

Rocket From The Tombs, 1974

Formé à Cleveland à l'été 1974, Rocket From The Tombs n'a pas existé plus d'un an, n'a jamais sorti de disque, a joué une petite douzaine de concerts et n'a pas été entendu ou vu par plus d'une centaine de personnes.
(extrait de la page consacré au groupe sur le site Ubuprojex)

Et pourtant, ce groupe semble avoir marqué son temps. S'il n'a jamais sorti de disque au cours de sa première existence, n'a même jamais mis les pieds dans un studio, il a donné naissance à deux groupes importants du rock américain de la fin des Seventies, les Dead Boys et, surtout, Pere Ubu.

La fondation de Rocket From The Tombs date de juin 1974. Le groupe est composé de David Thomas (voix, basse), Charlie Weiner (Kim Zonneville) (basse, voix), Glenn Hach (guitare, voix) et Tom Clements (batterie) et donne son premier concert le 16 (ou le 22 ?) du même mois au Vicking Saloon, un club rock de Cleveland. Très rapidement, en août ou septembre, Peter Laughner (guitare, voix) rejoint le groupe. Cette formation sévit jusqu'en novembre. Puis le groupe se transforme radicalement avec les arrivées de Craig Bell (basse, voix), Gene O'Connor (Cheetah Chrome) (guitare) et John Madansky (batterie) en lieu et place de Weiner, Hach et Clements. Cette équipage, considéré comme la formation historique (photo de gauche), perdure jusqu'en avril 1975. Puis, Don Evans (batterie) remplace John Madansky pour un soir, le temps d'un concert, le 5 mai 1975. La place est prise ensuite par Wayne Strick jusqu'à la séparation après un concert en août 1975. Fin de la première période. Elle est documentée sur l'album The Day The Earth Met The Rocket From The Tombs.

Le groupe, dans cette version "originale", n'a donc jamais mis les pieds dans un studio, a enregistré une session pour une radio locale, qui a longtemps circulé sous la forme d'une cassette pirate intitulée A Night Of Heavy Music (1975) avant d'apparaître sur le lp semi-officiel Life Stinks puis enfin pour partie sur The Day The Earth Met ..., n'a vécu que quelques mois houleux, la place de David Thomas, enfin de sa voix, faisant débat, n'a fait que quelques concerts, dont les premières parties d'Iron Butterfly, du Captain Beefheart ou encore de Television, mais a eu le temps d'entrer dans la légende !
Le son du groupe était furieux, les guitares venaient de Detroit, des reprises d'Iggy & The Stooges ouvraient et fermaient les shows, les désaccords finissaient en bagarre dans les coulisses.

David Thomas et Peter Laughner s'en vont former Pere Ubu pendant que Cheetah Chrome retrouve John Madansky (aka Johnny Blitz) pour former Frankeinstein, qui deviendra les Dead Boys, en compagnie de Stiv Bators. Ce dernier traînait autour de Rocket en fin de parcours. Il était d'ailleurs du dernier concert du groupe. Chacun part avec ses titres "préférés" : Final Solution, Life Stinks et 30 Seconds Over Tokyo pour Pere Ubu, Sonic Reducer, Ain't It Fun ou encore Down In Flames pour les Dead Boys.

Rocket From The Tombs, 2003

Rocket From The Tombs, 2003

C'est à l'occasion d'un festival de 3 jours, le Disastodrome, consacré à la musique de David Thomas et organisé par l'UCLA au Royce Hall de Los Angeles (USA) en février 2003 que le groupe se reforme autour de trois membres originaux. David Thomas, Gene O'Connor et Craig Bell sont accompagnés de Richard Lloyd (guitare), ex-television et de Steve Mehlman, présent batteur de Pere Ubu. Une mini-tournée de 6 dates est organisée aux USA en juin 2003. Le groupe remet ça pour 26 concerts en novembre et décembre de la même année. C'est une tournée intense et fiévreuse dont nous trouvons traces dans l'album Rocket Redux enregistré à ce moment-là "live in the studio". Il est produit par Lloyd.

Des tensions, présentes dans la vie du groupe depuis ses débuts en 1974 et inhérentes à cette réunion improbable de personnalités incompatibles, rendent la vie du groupe chaotique. Les autres projets musicaux individuels éloignent les membres du groupe. Ils se retrouvent néanmoins en 2006 à Cleveland pour une séance d'écriture. Une série de concert s'en suit aux Etats-Unis durant l'été 2006. Les heureux spectateurs peuvent décrouvrir un nouveau titre, Amnesia.

Rocket From The Tombs, 2010

Rocket From The Tombs, 2010

Sans Craig Bell, le groupe enregistre en 2009 In Pursuit Of Your Happiness, un titre de Mark Mulcahy, ex-Miracle Legion, pour une excellente compilation à son bénéfice intitulée Ciao My Shining Star, The Songs Of Mark Mulcahy.
En janvier de la même année, le groupe, au complet, occupe le studio Suma pour une session d'enregistrement. Il en ressort un single, I Sell Soul, qui sort le 6 avril 2010 (Hearpen/Smog Veil).
En août, le groupe occupe à nouveau l'antre de Paul Hamann pour y enregistrer ce qui sera son premier vrai album studio, 36 ans après ses débuts.
L'objet, intitulé Barfly, sort en septembre 2011 sur Fire Records en Europe et sur Smog Veil aux USA.
Mini-tournée US en décembre 2011 avec Gary Siperko (guitare) en lieu et place de Richard Lloyd dont l'avenir au sein du groupe semble très incertain. A l'issue du dernier concert, Cheetah Chrome annonce son retrait pour obligations familiales. Il reste néanmoins dans l'entité en tant que non-touring member. Buddy Akita (guitare), du groupe This Moment In Black History vient alors compléter la formation.

C'est avec cette nouvelle formation que le groupe entend tournée en Europe en mai 2012. Une quinzaine de dates est programmée. De sérieux soucis de santé de David Thomas contraignent le groupe à en annuler les deux tiers. Seules cinq dates sont sauvées dont les trois françaises (Paris, Lyon et Vandoeuvre-lès-Nancy).
En octobre, courte tournée de 5 dates aux Etats-Unis avec un passage le 12 au Beachland Ballroom de Cleveland. Le weekend des 20 et 21 octobre, Rocket From The Tombs enregistre un simple. Au menu, une reprise de Strychnine des Sonics. Le disque ne sortira jamais mais l'enregistrement sera utilisé pour l'album suivant.

Rocket From The Tombs, 2015

Rocket From The Tombs, 2015 - Photo de Kathy Ward

Au printemps 2015, retour au Studio Suma pour un nouvel album intitulé Black Record. Le groupe est composé de David Thomas, Craig Bell, Steve Mehlman, Gary Siperko et Buddy Akita. David Thomas présente ainsi le résultat aux futurs auditeurs : "Vous devez vous préparer. C'est comme si Don Van Vliet jouait des cuivres au sein des Bar Kays, backing-band de Ted Nugent pour une tournée des Maisons de Fraternité, juste après la sortie (du film) Animal House. Difficile à décrire, en fait.".
En solidarité avec Pere Ubu et ses problèmes américains de visa, le groupe décide de changer de nationalité, devient Gallois et pose virtuellement ses valises à Port Talbot et fait même traduire son nom (Roced O'r Beddrodau) !
L'album sort sur Fire Records le jour des sanglants attentats de Paris, un funeste vendredi 13 novembre. Une tournée aux Etats-Unis puis en Europe en décembre s'en suit. Elle passe le 16 décembre en banlieue parisienne, à Fontenay-Sous-Bois (94), unique date française.

Sur la photo, de gauche à droite : Gary Siperko, Craig Bell, David Thomas, Steve Mehlman et Buddy Akita

Site officiel
Page Facebook officielle

Home & Garden

Albums

Singles

Coffret, compilations, etc...

Ubiens Impliqués

Home & Garden, 1985

Home & Garden, 1985

Soyons clairs, Home & Garden a autant d'importance dans l'histoire de Pere Ubu que le groupe présenté ci-dessus. Il suffit pour cela de jeter un oeil à la photo ci-contre. De gauche à droite, Jim Jones, Robert Wheeler, Scott Krauss et Michele Temple entourent Jeff Morrison.

A la séparation de Pere Ubu en 1982, Tony Maimone (basse, synthétiseurs) rejoint Scott Krauss (batterie, orgue et bandes magnériques) qui a quitté le groupe un an auparavant. Les deux hommes fondent Home & Garden, plus comme un studio project qu'un réel groupe. Explorer de nouvelles routes musicales est le mot d'ordre.
Ils entrent très vite en studio en compagnie de Pat et Doug Morgan, des amis de longue date, aux guitares. Jim Jones et Pat Ryan sont alternativement à la production sur les 4 titres du premier EP à paraître, How I Spent On My Vacation.

Scott Krauss et Tony Maimone, afin d'élargir leur palette sonore, recrutent alors comme membres permanents le déjà impliqué Jim Jones (guitare) et Jeff Morrison, écrivain/poète/performer, chargé de mettre en voix ses textes.
Les idées fusent, le groupe teste toutes les idées qui passent dans la tête des différents membres. Ballade garage, groove à la Motown, free-jazz, musique électronique, new wave, tout est essayé, tout est mélangé. Mais, bien qu'étranges ou exotiques, les chansons ne sont finalement, au fond d'elles mêmes, que des pop-songs ! On les retrouve sur le premier album History & Geography.
Cette version du groupe n'a cependant joué que très peu "live". Avant même que l'album ne soit terminé, Tony Maimone quitte le groupe et part s'installer à New York. Le reste de la troupe met une touche finale à l'album qui sort en 1984.

Avec un album à promouvoir et des idées qui continuent de fuser, le groupe accueille en son sein Michele Temple (guitare, basse) et Robert Wheeler (synthétiseurs). Il joue souvent à Cleveland et dans sa région. Plusieurs mini-tournées l'emmènent sur la côte Est des Etats-Unis. C'est cette version d'Home & Garden que la plupart des gens a vu en concert à cette époque. Sa capacité à transposer sur scène les arrangements compliqués élaborés en studio en fait alors un des meilleurs groupes "live" de Cleveland.

Le groupe continue de fréquenter les studios d'enregistrement et plusieurs simples sortent. Puis Jim Jones quitte à son tour le groupe. Rick Christyson le remplace.

En 1987, Jim Jones et Tony Maimone jouent au sein des Wooden Birds de David Thomas. Avec le retour de Scott Krauss, Pere Ubu renaît. Home & Garden est mis entre parenthèses, même si après le départ de Christyson, le groupe continue son activité à quatre (Morrison/Temple/Wheeler/Krauss) et réalise quelques séances en studio.

En 1993, Tony Maimone quitte Pere Ubu et est remplacé par Michele Temple. Pendant les sessions de Raygun Suitcase, Scott Krauss quitte à son tour Pere Ubu. A la même époque, Robert Wheeler intégre, lui, le groupe historique de Cleveland.

Scott continue l'aventure Home & Garden qui retrouve sa formule de studio-only project. Avec Michele Temple, Diane Duncan des Vivians et Tony Maimone, il enregistre un nouvel album, à ce jour jamais sorti. Quelques titres sont parus sur des compilations.

Home & Garden, 2008

Home & Garden, avec David Thomas, 2008

A l'aube des années 2000, le groupe devient Homeless Gardens et tourne live avec, autour de Scott Krauss, Rick Kallister, Michael Hronek, JP Gamiere et, de temps en temps, Tony Maimone et Warren Levert. La musique est largement improvisée.

Avec la réédition de l'album History And Geography en 2006 sur le label Exit Stencil Recordings, le groupe reprend forme autour de Scott et Tony. Ryan Weitzel (guitare), Keith Kornajcil (voix) et Robert Wheeler les accompagnent. Le groupe joue live de temps en temps et, selon les occasions, on peut voir sur scène avec lui, Tom Herman ou même David Thomas.

Home & Garden, sans doute eclipsé par Pere Ubu, est bien plus qu'un side-project; un groupe vivant, une musique vitale.

Site officiel

Tom Herman/Tripod Jimmie

Albums/Tripod Jimmie

Singles/Tripod Jimmie

Albums/Tom Herman

Coffret, compilations, etc...

Ubiens Impliqués

Tom Herman est né en 1949 à Buffalo, état de New York (USA). Il a commencé à apprendre la basse électrique en 1966 et s'est mis à la guitare en 1968. Depuis ses débuts, il est devenu multi-instrumentiste comme en témoigne son album solo de 2004.
Dès 1972, il croise Scott Krauss puisqu'il enregistre avec lui, Rick Kallister (guitare) et Cindy Black (Synthétiseur Moog) le titre légendaire "Steve Canyon Blues" que l'on trouve sur la compilation Terminal Drive du coffret Datapanik In The Year Zero. Selon Tom lui-même, cet enregistrement a changé sa vie.

En 1975, il est un des membres fondateurs de Pere Ubu, groupe qu'il quitte en 1979.
Il exerce alors divers métiers sans rapport avec la musique mais est également le bassiste d'un orchestre d'hotel.

Au début des années 80, en 1980 ou 1981, il déménage à Erie (Pennsylvania) et fonde avec Lenny Bove (basse) et Roger Prehoda (batterie) le groupe Tripod Jimmie. La Soul Music est une influence revendiquée. Le groupe sort un premier album en 1982, Long Walk Off A Short Pier enregistré, comme son nom l'indique presque, sur une jetée ! Vers 1985, le groupe migre à Oakland (Californie) et, à cette occasion, Glenn Reynolds remplace Roger Prehoda. Un second album est enregistré et sort en 1986, A Warning To All Strangers. Tripod Jimmie se sépare en 1988 (ou 1986 ?).

Tom Herman fait alors un break avec le monde de la musique. En 1995, il monte un groupe avec Lenny Bove appelé I Am Your Conscience auquel participent Mike Freitas (percussions) et Cory Verbin (claviers, guitare). Ce projet tourne court, aucune trace discographique. La même année, il réintègre Pere Ubu. En 2003, il enregistre un excellent album solo Wait For It qui fait l'objet d'une édition en 2004 sur le label allemand Return To Sender/Normal Records. Tom quitte à nouveau Pere Ubu en 2005.
Depuis, Tom Herman semble avoir regagné la vie civile même s'il fait de temps en temps des apparitions scèniques avec Home & Garden ou ... Pere Ubu. Le 5 mars 2010, il était avec le groupe sur la scène du Beachland Ballroom à Cleveland pour jouer en entier l'album The Modern Dance.

Tom reprend du service avec Pere Ubu pour la tournée européenne, Coed Jail! Tour, en mars/avril 2016.

logo du site

© 2016 Charlie Dontsurf