[1] [2] [3] [4]

Binario Zero, Pere Ubu à Milan le 7 décembre 1998

Milan est à deux heures à peine d'où j'habite mais je décide de partir très en avance, en proie à une grande frénésie. Environ trois heures avant le début du concert, je rode déjà dans les rues désertés du quartier où se trouve le Binario Zero. J'entre à l'ouverture des portes, l'endroit est assez grand, presque vide. Je m'approche de la scène, plongé dans mes pensées en goutant d'avance la joie du concert : Pere Ubu sur scène ! Je ne les ai jamais vus.

Ensuite, pour protéger mes oreilles, je décide de m'éloigner de quelques mètres des haut-parleurs mais ... ce n'est plus possible ! Je me retourne et je m'aperçois que la salle est presque pleine. Les gens qui se trouvent derrière moi m'empêchent de bouger et en même temps, le groupe fait son entrée et commence à jouer ! C'est parti !

Pere Ubu, Milan

Cry, Don't Worry, Final Solution, Heart Of Darkness ... et je me laisse emporter par une énorme onde sonore, une vibration sonique si puissante qu'il me semble qu'elle emporte tout. Quelle musique extraordinaire, quel groupe merveilleux !

Set List, Milan

Au bout d'une heure, la musique s'arrête. David Thomas a décidé d'interrompre le concert parce que selon lui, là-bas, quelques-uns ne suivent pas comme il faut. Pas possible !
Je ne regrette pas, je ne pouvais pas demander mieux. Ils m'ont procuré une si grande émotion que je n'oublierai jamais.

Et puis, le plaisir de constater la disponibilité, la simplicité et la gentillesse de Michele, de Tom et de Steve. Je dis à ce dernier qu'il est vraiment un batteur exceptionnel mais, David Thomas, revenant sur ses pas et sur sa décision, nous interrompt. Il demande à Steve de lui passer le mélodéon et, dans le couloir près des toilettes !, il nous offre Red Sky, une superbe chanson, à la place du rappel que le groupe n'a pas exécuté.

David Thomas au melodeon

J'ai juste le temps de m'en remettre, de remercier Mr Thomas, l'extraordinaire Mr Thomas, et en voiture, vers le retour, de nuit.

Pendant le voyage, je ne cesse de répéter : Pere Ubu ... en concert ... Je me demande si j'ai rêvé ou si c'est vrai ... mais un sifflement me dit que ouiiiiii, c'est bien vrai ! Pere Ubu en concert ... Happy Gabry !
Gabriele Carlini (1998)
Photos de l'auteur

précédent haut de page
logo du site

© 2010 Charlie Dontsurf